François Gordon Oculariste - Montréal (QC) : FAQ

1) Qu’est-ce qu’un oculariste certifié ?

Pour être oculariste certifié, il faut être membre de « l’American Society of Ocularists » (ASO). Basé aux Etats-Unis, c’est un organisme à but non lucratif qui existe depuis 1957. M. François Gordon est membre de l’ASO depuis 1988 et oculariste certifié (B.C.O.) depuis 1993. Pour obtenir leur certification, les ocularistes doivent suivre des cours présentés par des médecins, des ophtalmologistes, des psychologues, des professionnels paramédicaux, ainsi que des collègues ocularistes.

Après avoir réussi les examens et un minimum de cinq ans de pratique sous la supervision d’un oculariste certifié, ainsi qu’un nombre prédéterminé de crédits accumulés, nous sommes admissibles pour obtenir un diplôme de l’A.S.O. Par la suite, nous poursuivons avec le processus de certification auprès du « National Examining Board of Ocularists » (N.E.B.O.) qui est un organisme indépendant de l’A.S.O. et régi par un organisme fédéral des États-Unis, la N.C.H.C.A.(National Commision for Health Certifying Agencies).

Nous sommes un petit groupe composé de 225 membres, de 15 pays différents, mais principalement des États-Unis et du Canada, et c’est la raison pour laquelle nous avons ce type de formation connue sous le nom de « compagnonnage » ou « apprenticeship » dans la langue de Shakespeare.

Notre certification est valide pour six ans et nous sommes dans l’obligation de suivre une formation continue avec des cours, des examens et accumulation de crédits, etc. Cette formation vous assure le meilleur service professionnel possible et en constante évolution.

2) Quel est l’entretien recommandé pour une prothèse oculaire ?

La règle d’or est simple : manipulez votre prothèse que si le besoin s’en fait sentir. Moins vous manipulerez votre « œil artificiel », mieux les tissus de votre orbite se porteront. Cependant, comme chaque individu est unique, il peut y avoir des exceptions qui confirment la règle.

Avec notre expérience, nous pouvons affirmer que la plupart des patients retire leurs prothèses pour la nettoyer à l’eau et au savon trois à cinq fois par an. Si vous avez des cils ou une poussière dans l’orbite ou si de la fumée a irrité vos paupières, il est recommandé de retirer la prothèse et de la nettoyer. Il sera peut-être même nécessaire de faire une ablution avec de l’eau à l’intérieur de l’orbite.

3) Comment enlever et remettre la prothèse pour la nettoyer ?

Bien entendu, il est de mise de se laver les mains avec de l’eau et du savon et de bien les rincer avant de manipuler la prothèse.

Les instructions sont pour les droitiers, il faut donc inverser les mains pour les gauchers. Pour retirer la prothèse, avec l’index de la main gauche, tirez la paupière inférieure vers le bas, au niveau des cils.

Trouvez le rebord inférieur de la prothèse avec vos doigts de la main droite ou appliquez une ventouse sur la surface antérieure de la prothèse.

Avec le pouce de la main gauche, relevez la paupière supérieure pour enlever de la pression sur la prothèse.

Enfin, retirez la prothèse en la déplaçant vers l’avant avec les doigts de la main droite. Évitez le plus possible de laisser échapper la prothèse. Nettoyez la prothèse en utilisant le bout des doigts, avec de l’eau chaude et du savon. Bien rincer et ne pas assécher.

Pour remettre la prothèse, avec votre pouce gauche, tenir fermement la paupière supérieure au niveau des cils, et relevez la paupière pour créer de l’espace. Tenir la prothèse oculaire de la main droite et insérez la portion supérieure de la prothèse dans l’espace créé par la main gauche.

Quand la prothèse est bien en place dans la partie supérieure de l’orbite, continuez de tenir la prothèse avec la main droite et, avec l’index gauche, tirez la paupière inférieure vers le bas au niveau des cils. Finalement, de la main droite, poussez la prothèse avec fermeté dans l’orbite et relâchez la paupière inférieure.

4) Quelle est la durée de vie d’une prothèse oculaire ?

Bien que chaque cas doit être analysé individuellement, la durée de vie habituelle d’une prothèse oculaire varie entre cinq et sept ans, dépendant de l’environnement du patient, des changements orbitaires, de l’entretien que le patient apporte à sa prothèse, de l’état de santé du patient, etc. Cette fréquence permet d’optimiser le confort et l’esthétique de la prothèse.

5) Quand dois-je aller rencontrer mon oculariste ?

Il est fortement recommandé de rendre visite à votre oculariste au moins une fois par an pour vérifier l’état de « l’œil artificiel », des tissus de l’orbite ainsi que de l’assise de la prothèse dans l’orbite. Et surtout, le plus important, l’oculariste procèdera à un polissage de la prothèse oculaire pour la débarrasser de toute trace de dépôt de protéines, de sels contenus dans les larmes, et possiblement de bactéries et autres micro-organismes qui se retrouvent dans les sécrétions normales de l’orbite.

Ce polissage vous redonnera instantanément confort et esthétique optimaux et la visite ne dure que 30 minutes habituellement. La fréquence de ces visites est variable pour chaque patient et certains doivent venir tous les six mois. Une visite annuelle est la fréquence reconnue et recommandée dans le milieu ophtalmique.

6) Existe-t-il des solutions chirurgicales ?

Vous comprendrez que nous abordons ici un sujet d’ordre médical et, l’oculariste n’étant pas un « médecin », nous ferons évidemment tout ce qui est possible de faire avec la prothèse oculaire pour améliorer votre confort et votre esthétique pour éviter une chirurgie.

Cependant, notre expertise nous permet de vous guider vers le spécialiste approprié et, dans la majorité des cas, ce spécialiste est le médecin ophtalmologiste « oculo-plasticien ». Lorsqu’ils l’évaluent possible, ces spécialistes peuvent, entre autres, corriger les paupières tombantes, rétablir le « creux » de l’orbite au niveau supérieur et aussi, exceptionnellement, remplacer l’implant orbitaire en place.

Il y a peu d’ophtalmologistes oculo-plasticiens et ils se retrouvent généralement dans les grands centres urbains tels que Montréal et Québec et sont habituellement affiliés aux centres hospitaliers universitaires. Les frais encourus pour rencontrer ces spécialistes, ainsi que les interventions chirurgicales, sont généralement couverts par la Régie d’Assurance Maladie du Québec (RAMQ), sauf exceptions.

Contactez-nous à ce sujet, une consultation gratuite à nos bureaux vous guidera dans ce processus.

7) Combien de jours devrai-je attendre avant d’avoir une nouvelle prothèse oculaire ?

Dans nos cliniques, vous aurez votre rendez-vous pour une nouvelle prothèse habituellement dans les deux semaines suivantes. Selon vos horaires et vos disponibilités, dans la grande majorité des cas, nous réaliserons votre nouvelle prothèse oculaire le jour même.

La fabrication se fait en trois étapes, avec des pauses d’environ une heure entre chacune. La journée débute à 9h00 ou 9h30, la première étape consiste en la prise des mesures, l’empreinte de l’orbite et la reproduction de l’iris.

La deuxième étape est la reproduction de la « sclère » (le « blanc » de l’œil) et les retouches sur l’iris. La troisième étape est la mise en place de la prothèse oculaire, l’évaluation du confort et de l’esthétique, et nous faisons les ajustements nécessaires et le polissage final.

Habituellement, la journée se termine entre 15h00 et 17h00 et vous repartez avec votre nouvelle prothèse. Nous vous remettons l’ancienne dans un contenant pratique en plastique solide.

8) Y a-t-il une garantie de fabrication sur ma nouvelle prothèse ?

Oui, nous vous garantissons votre nouvelle prothèse pour une année complète, sans aucun autre frais, même si votre orbite se modifie naturellement. Cependant pour les jeunes enfants, il est possible qu’il y ait des frais supplémentaires car, dans cette période de croissance de l’enfant, il se produit plusieurs changements dans l’orbite et il faut faire un suivi plus régulier.

Ce suivi a pour but de favoriser le plus possible la symétrie du visage en synergie avec la croissance des tissus orbitaires. Chaque cas sera discuté individuellement avec les parents.

9) Y a-t-il différents prix pour différentes qualités de prothèses oculaires ?

Non, nous offrons une seule qualité, celle garantie par un oculariste certifié depuis 1993. Il existe cependant deux types de prothèses oculaires offerts à des prix différents : le type de prothèse régulier (œil énucléé ou éviscéré) et la « coquille cornéo-sclérale » qui recouvre un œil atrophié, décentré, décoloré, sans vision utile.

La prothèse oculaire de type « coquille » est un peu plus dispendieuse. Elle est plus difficile à fabriquer étant habituellement très mince.

Ce type de prothèse exige expertise et expérience pour obtenir les résultats escomptés, étant fabriquée pour un « œil » encore présent et par conséquent plus sensible.

Il est d’ailleurs fortement recommandé de fabriquer une « coquille d’essai » sur mesure, par empreinte en plastique transparent, surtout pour la première prothèse oculaire que le patient portera.

10) Est-il possible de modifier, ajuster, agrandir, ou réparer une prothèse oculaire ?

Oui, dans la majorité des cas, il est possible de modifier, ajuster, agrandir ou réparer une prothèse oculaire jusqu’à ce que la prothèse ait quatre ans et même parfois un peu plus. Cependant, chaque situation doit être évaluée sur une base individuelle et il arrive qu’on soit dans l’incapacité de faire ce genre de modification pour des raisons de détérioration précoce du plastique ou de changements importants de l’orbite.

Rarement, l’iris ou la sclère de l’œil naturel peut changer de « couleur ». Cela est dû à la prise de médicaments ou fait suite à une intervention chirurgicale ou thérapeutique à l’œil naturel (glaucome, rétinopathie diabétique, implant cornéen, cataracte, etc.). Si une telle situation se présente, nous pouvons encore modifier la couleur de la prothèse existante, toujours en tenant compte de l’état général de « l’œil artificiel ».

Si vous avez d’autres questions, nous serons ravis d’y répondre personnellement. N’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou par courriel ou prenez rendez-vous ! Nous réalisons des consultations gratuites.